Je joue à Don’t Starve en ce moment, et je me demande si je pourrais me manger moi-même.
Pensez-y vous aussi, en écoutant, comme moi, Jake Bugg. Ça oscille gentiment entre folk et indiefolk.