Bon voilà, ça faisait un moment que j’avais tout le nécessaire pour m’adonner à la linogravure. Presque deux mois après je me lance, tant de temps à cause du vertige de la feuille blanche, multiplié par le fait que là c’est du lino et que c’est l’inconnu, encore plus vu que c’est de la gravure.

Comme on s’en rends compte j’ai oublié d’inverser les lettres, et oui je n’ai pas réfléchis à ce détail qui a son importance. Autre point fâcheux, la presse que j’avais fabriqué ne sert à rien, pas assez de point de pressions, du coup le résultat est passable, encore plus à cause d’excroissance de lino.
J’ai de quoi m’occuper encore un bon moment.